Sociable l'hirondelle 

© J.Fouarge - www.oiseaux.net
© J.Fouarge - www.oiseaux.net

L'Hirondelle de fenêtre ne craint pas l'homme. Elle construit ses nids contre les murs des maisons, sous des arches ou des ponts. Hors période de nidification, les populations se regroupent en dortoirs dans les arbres, et on les aperçoit très souvent en grand nombre sur les fils électriques.

C'est une espèce qui vit en colonie, là où l'environnement lui fournit de bonnes conditions pour élever ses petits et de la nourriture en quantité suffisante.

 

Petite grande voyageuse 

© Florent Yvert-www.oiseaux.net
© Florent Yvert-www.oiseaux.net

Mesurant de 13,5 à 15 cm, pour seulement une vingtaine de gramme en moyenne, cette grande migratrice peut parcourir jusqu'à 18 000 km aller-retour lors de sa migration.

La raison pour laquelle elle migre est toute simple : en hiver, les insectes qui constituent sa principale source de nourriture se raréfient.

A la fin de l'été, les hirondelles accumulent des réserves de graisse en chassant de très grandes quantités d'insectes, ce qui leur fournit l'énergie nécessaire au long voyage de migration. A cette période, en août - septembre, elles se rassemblent le soir en dortoirs de plusieurs centaines, avant le grand départ pour l'Afrique.

 

Fidèle à ses racines

Généralement, les hirondelles reviennent à l’endroit où elles sont nées. Elles y retrouvent des nids à restaurer, ou en construisent de nouveaux.

Entre mars et avril, les couples se forment et la construction du nid prendra 1 à 2 semaines. (Quelques jours suffisent lorsqu'il s'agit d'une réparation d'ancien nid). Après 15 jours de couvaison, et 3 semaines de nourrissage, les jeunes pourront voler de leurs propres ailes. 

 

© Didier Collin-www.oiseaux.net
© Didier Collin-www.oiseaux.net

Avec le soutien financier de : 




Emilien Duborper - www.oiseaux.net
Emilien Duborper - www.oiseaux.net

dessin haut de page © François Desbordes